État

La culpabilité de la Maman

UniversEnfant.jpg

Lorsqu’on devient Maman, il y a tout un package secret de sentiments livré avec ce nouveau statut. Parmi ces sentiments divers il y en a un qui est à mon sens plus difficile à apprivoiser que les autres, c’est la culpabilité de la Maman. Je ne parle pas de culpabilité vis-à-vis de choix qui sont fait, mais d’un sentiment plus sourd, plus profond.

Lundi soir notre fils a chuté. Notre fils chute tous les jours. A l’exception de la « grosse voix » de son Papa, il n’a peur de rien. Il marchait au milieu du salon et, tout seul, il a chuté. Les quatre dents du haut ont été touchées. Les deux du milieu cassées, il en manque la moitié. Depuis lundi nous avons vu un spécialiste, qui a constaté et qui nous a dit qu’on devait attendre. Attendre de voir l’évolution, qu’il était impossible de se prononcer, à savoir s’il fallait lui arracher les dents ou non. Donc nous attendons. Notre fils va bien. Il a des difficultés pour manger et le sommeil n’est pas très bon, ce qui n’est pas étonnant vu ce qu’il s’est passé mais il va bien. Il joue, il rit. Il court, il file. Il va bien.

Nous n’aurions rien pu changer à la situation. C’est un accident. Personne n’est responsable. Et pourtant, pourtant ce sentiment lourd, présent et douloureux ne me quitte pas. La culpabilité de la Maman. Malgré la pleine conscience de la situation, l’objectivité quant à la non responsabilité, je ne peux pas m’empêcher de ressentir ce sentiment.

A la naissance de notre fille, nous avons emménagé dans ce vaste univers qu’est la parentalité. Quatre an après, nous ouvrons encore certains cartons et découvrons de nouveaux sentiments, de nouvelles situations et ce sera le cas jusqu’à la fin de notre vie. C’est dommage que le carton intitulé « Culpabilité de la Maman » n’ait pas été perdu dans le déménagement, je n’avais pas très envie de le déballer. Par contre celui appelé « Sortie ciné », impossible de remettre la main dessus ! Si vous le trouvez faites-moi signe !

Bref. Comme je le disais, tous ces sentiments doivent faire partie d’un package secret qui nous est remis sans possibilité de retour. J’imagine que lorsqu’on prend l’option Amour inconditionnel on doit faire certaines concessions, et apprivoiser la culpabilité de la Maman.

Tout est question d’équilibre.

Une réflexion sur “La culpabilité de la Maman

  1. J’ai entendu dire que le carton « sortie ciné » était un tout petit carton en fait, et bien souvent on ne le retrouve pas tout de suite parce qu’il est tombé dans un carton plus grand. Par exemple un grand carton qui s’appelle « du bon usage des grand-parents » quelque chose comme ça…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s